PARTAGER:

Le cancer est l'une des maladies les plus graves auxquelles les femmes peuvent être confrontées aujourd'hui. Pour lutter contre cette menace et améliorer les taux de détection pour les femmes, les décideurs du secteur de la santé du monde entier doivent comprendre l’importance du dépistage et du traitement précoce. L’Indice Mondial de la Santé Des Femmes fournit des données de qualité issues d'entretiens avec des personnes concernées afin de mettre en évidence les opportunités d'amélioration dans ce domaine pour les femmes.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer est la deuxième cause de décès dans le monde, responsable d’environ 10 millions de décès en 2020.

Ce chiffre ne cesse d’augmenter.Par exemple, la Breast Cancer Research Foundation déclare : « Dans le monde, le cancer du sein représente maintenant un cancer sur quatre chez les femmes. Depuis 2008, l’incidence du cancer du sein a augmenté de plus de 20 %. La mortalité a augmenté de 14 %. »2

Lorsqu'il s'agit de cancer, le fait d’être dépistée à temps peut faire une différence significative dans la capacité des femmes à recevoir le traitement dont elles ont besoin pour combattre le cancer.

 

L’importance du dépistage du cancer du sein chez les femmes

Le dépistage étant la première étape essentielle dans la lutte contre le cancer et d'autres maladies, l'enquête a demandé aux femmes si elles avaient réalisé, au cours des douze derniers mois, un test de dépistage pour l’une des quatre maladies les plus graves pour les femmes dans le monde : l'hypertension artérielle, le cancer, le diabète et les maladies et infections sexuellement transmissibles.

En 2020, seules 12 % des femmes ont déclaré en 2020 avoir subi un test de dépistage de tout type de cancer confondu au cours des 12 derniers mois.

En 2020, seules 12 % des femmes ont déclaré en 2020 avoir réalisé un test de dépistage de tout type de cancer confondu au cours des 12 derniers mois.

Alors que le respect des directives de l'OMS en matière de dépistage et de traitement précoce peut accroître les chances de survie, l’enquête révèle qu'il existe encore un potentiel d'amélioration dans ce domaine.

Dans le monde entier, seules 12 % des femmes ont déclaré en 2020 avoir réalisé un test de dépistage de tout type de cancer confondu au cours des 12 derniers mois.

Dans une quarantaine de pays, ces chiffres ne dépassaient même pas un chiffre. Ainsi, moins de 1 % des femmes pakistanaises ont déclaré avoir réalisé un examen de dépistage du cancer et ce, bien que les statistiques sur le cancer du sein en Asie soient considérées comme des plus élevées. Au Pakistan, il n’existe aucun programme de dépistage organisé pour le cancer du sein, ce qui rend le dépistage improbable. Les femmes de Corée du Sud étaient les plus susceptibles de dire qu'elles avaient subi un dépistage du cancer, 37 % d'entre elles ayant déclaré l'avoir fait au cours des 12 derniers mois. 

Les données révélées par l'indice quantifient l’écart entre le besoin de dépistage du cancer, la sensibilisation à l'importance du dépistage et la disponibilité des tests dans le monde. À mesure que l’écart se réduira, davantage de femmes auront la possibilité de participer pleinement à la vie de leur famille, de la société et de leur communauté sans avoir à subir sans les contraintes liées aux maladies graves.

Dépistage du cancer

Aucun pays n’a testé plus de 37 % des femmes pour un cancer tout type confondu, et dans un grand nombre de pays, le pourcentage est inférieur à 10 %

Les cancers les plus fréquents chez les femmes

Le cancer du sein est le type de cancer le plus courant chez les femmes dans le monde. Ainsi, en 2020, environ 2,3 millions de femmes ont reçu un diagnostic de cancer du sein et, malheureusement, environ 685 000 en sont mortes.4 Cela correspond à presque 2 000 décès de femmes par jour ou à environ 80 femmes par heure. Cependant, avec un diagnostic précoce, le traitement peut être très efficace, atteignant des probabilités de survie de 90 % ou plus.5

Le cancer du poumon et des bronches, le cancer du côlon et du rectum, le cancer du pancréas et le cancer des ovaires font aussi partie des cancers les plus mortels chez les femmes.6

Selon l’American Lung Association (Association pulmonaire américaine), le nombre de diagnostics de cancer du poumon sont en forte hausse. Au cours des 40 dernières années, la prévalence a atteint 87 % chez les femmes, alors qu'elle a diminué de 35 % parmi les hommes au cours de la même période.7 

Selon la base de données GLOBOCAN de l’Organisation mondiale de la santé, le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes. Contrairement à d’autres cancers, le risque de survenue du cancer colorectal peut être atténué par des changements de mode de vie, et son dépistage précoce augmente les chances de survie.8

Le cancer pancréatique est la septième cause de décès liés au cancer dans le monde. Cependant, contrairement à de nombreuses autres maladies, le nombre de personnes touchées est plus élevé dans les pays industrialisés et les hommes sont plus souvent touchés que les femmes. Les habitudes de vie, comme le tabagisme, peuvent contribuer à l'apparition de ce cancer, mais des facteurs génétiques jouent également un rôle.9 Selon l'autorité sanitaire américaine National Institutes of Health, « le dépistage de larges populations n'est pas considéré comme utile pour détecter la maladie à son stade précoce, bien que des techniques plus récentes et le dépistage de populations cibles (en particulier celles qui ont des antécédents familiaux) soient en cours d'évaluation. »10

Le cancer des ovaires est le huitième cancer le plus fréquent chez les femmes. Son diagnostic est difficile car les symptômes ne se manifestent souvent que lorsque le cancer s’est propagé.11 Si des symptômes de cancer ovarien apparaissent, l’American Family Physician Journal recommande l’échographie endovaginale, un test de l'antigène cancéreux 125 et des examens pelviens.12

 

Orientation pour l’amélioration du dépistage du cancer

Les données de l’OMS donnent des raisons d’espérer en matière de lutte contre le cancer. L’organisation rapporte que dans les pays dotés de solides systèmes de santé, les taux de survie à de nombreux cancers, comme le cancer du sein, augmentent grâce à l’accessibilité du dépistage du cancer, accompagné d’un traitement de qualité et de suivi des patientes. En fait, certains pays ont même réussi à augmenter le taux de survie suite au cancer du sein de 2 % à 4 % par an.13

En rapportant les expériences réelles de femmes dans le monde entier, L’Indice Mondial de la Santé Des Femmes peut aider à prendre conscience de l’importance d’œuvrer pour l’accès et l'amélioration du dépistage du cancer afin de protéger les femmes.

 

La santé des femmes est une question de santé globale.

Pour en savoir plus sur les résultats de l’Indice Mondial de la Santé Des Femmes, veuillez télécharger le rapport.